Fashion Momies

Vous avez 40 ans passés et l'on voudrait vous faire croire que la vie s'est arrêtée... Il est grand temps de briser les chaines des codes de la mode. Exit les mamies gâteau, en 2016, les fashions momies aux cheveux grisonnants ont du style. Les mamies nouvelles générations sortent, s'amusent et assument leur allure.

Campagne Prada A/W 15 pour Hunger Issue

L'illusion de la jeunesse éternelle 

Tabou ! Les rides et les cheveux gris font peur. En Occident, la mort est éludée par la société obsédée par la jeunesse mettant en avant une vie longue presque éternelle... Les produits de beauté, les vêtements que nous choisissons nous permettent de rester jeunes cachant nos traits et les angoisses de chacun. Les consommateurs partiellement aveuglés évitent d'y penser. Pour rester belle, certaines stars gomment les signes de vieillesse grâce à la chirurgie en gommant. Nos icônes avec lesquelles nous avons grandi ne veulent plus vieillir à l'image de Sarah-Jessica ParkerMadonnaou Emmanuelle Beart qui sont devenues méconnaissables. Ce trop-pleins d'opérations leur font finalement perdre leur beauté. Poupées figées elles déstabilisent leur public. 

L'instrumentalisation et l’hyper-sexualisation des babies faces ont créé des nombreuses polémiques. Les mini-lolitas apparaissent dans Vogue France ou dans des campagnes de grandes griffes à l'instar de Miu Miu. Ces filles trop maquillées qui portent des talons hauts et des tenues provocantes ont obligé la fashionsphère à changer son fusil d'épaule.

Retour aux sources 

En période de crise, le rétro rassure, on se répercute sur d'anciennes valeurs. Une vague liée à un besoin de qualité et d'authenticité. Cela passe d'abord par un changement vestimentaire. Face à une société consommatrice où l'obsolescence programmée et le fast fashion règnent en maîtres. Nos vêtements et nos accessoires se détruisent de plus en plus rapidement. Le consommateur doit alors chercher ailleurs, il achètera moins pour trouver mieux ; des pièces plus chères, mais de meilleure qualité.  

L'industrie textile commence à tourner le dos au culte de la jeunesse éternelle en revenant sur des événements majeurs du passé. L'espérance de vie augmente, les mannequins vieillissent et ne veulent pas arrêter leur carrière après la dead line des trente ans. Leur âge ne les empêche pas de travailler au contraire les tops modèles Kate Moss, Gisele Bündchen, Naomi Campbell volent la vedette aux plus jeunes.Le come back de ses icônes familières rassurent les fans qui ne sont pas encore prêt à tourner la page. En disant non à la retraite anticipée, une nouvelle tendance sociétale apparaît.

Super mamies 

Le 3eme age nous donne aujourd'hui une leçon  : s'habiller. Bien dans leurs peaux, ces femmes brisent les règles et les codes en acceptant le changement de leurs corps. Alors que la reine ultime du shopping, Cristina Cordula âgée de 51 ans portant des mini jupes préconise les jupes longues et les bras couverts après 40 ans. Faut-il suivre les codes ? Faut il absolument paraître plus jeune  ? Les supers mamies sont libérées des convenances, leur crédo est simple  : magnifier.  Les fashion momies ne se privent plus. Si elle l'aime, elle le porte  ! Leur recette de grand-mère est de mêler l'élégance, les couleurs et les formes sans vergogne tout en faisant un pied de nez au cliché. Cure de jouvence sans bistouri, mamie est connectée : blogueuse, instagrammeuse ou égérie. Elle ne s'habille pas chez Damart ou Daxon. Elle chine dans les boutiques qui lui font plaisir. Laissant la voie à un marché en plein essor. Sur le devant de la scène, ont l'aperçois dans des publicités  : Adopte un mec avec la belle Lucienne ou l'inoubliable Iris Apfel au volant de la nouvelle DS3. 

Les papesses de la mode 

Iris Arpfel est une décoratrice américaine devenue sur le tard une icône de la mode. Au style aiguisé, elle décore la maison blanche de 9 présidents à l'image de Clinton ainsi que Kennedy pour ne citer qu'eux. Surnommée la «  La starlette gériatrique  », la doyenne fashion s'est fait connaître en 2005. La consécration a lieu après une exposition au MET de son attirail fashion. On y retrouve ses trésors chinés lors de ses périples aux quatre coins du monde. Iris a une caverne à New York qui ne désemplit pas. Pionnière du port du jeans, ses vêtements sont des trophées qu'elle arbore avec excentricité.

Réelle gourou de la mode, Iris possède de multiples casquettes. La nonagénaire est devenue égérie de MAC, vedette d’une émission de télé-réalité, professeur, mannequin older. Courant 2016, la it granny lance une collection de bijoux, une ligne de prêt-à-porter pour le téléachat aux USA ainsi que des collaborations avec le bon marché et la marque de chaussettes Happy Socks.

Son allure traverse les époques, devenant une icône pérenne à l'image de l’hilarante Grand- Mère Yetta. La mamie originale est morte d'un cancer le 14 juin 2016.  L’actrice de la série  «  Une Nounou d’enfer  » Ann Morgan Guilbert avait 87 ans. Clope au bec, le personnage pionnier d'un style éclectique ne quittait jamais ses lunettes rondes. Elle possédait un look hors du commun et des accessoires clinquants. 

Pour la première fois, des femmes âgées au style époustouflant sont mises en avant sur un blog américain. Advanced Style rend hommage à la grand-mère et ses amies du 3ème age d'Ari Cohen le créateur devenant le précurseur de la tendance granny chic. C'est une conséquence du retour aux sources. En 2016, l'acceptation et la libéralisation des seniors permettent au ringard de devenir le nouveau chic. Le style granny chic vénère le vieillot et le kitsch. Blogueuses et fashionistas s'inspirent en imitant les tenues de leurs grands-mères. Kate Moss, Nicole Richie, Rita Ora ainsi que Rihanna se teignent quant à elles les cheveux en gris. Vous l’aurez compris, c’est chez votre grand-mère qu’il faudra maintenant faire votre shopping. 


Article paru dans le magazine Black Beauty Magazine

0 DOUCEURS:

INSTAGRAM